Hegyd a participé à l’élaboration d’un programme numérique baptisé Plateforme 14-18 où l’histoire d’une famille confrontée à la Grande Guerre est relatée à travers la mise en valeur de photos d’époque et l’exploitation d’une large correspondance témoignant à la fois de la réalité quotidienne sur le front et des inquiétudes ressenties, à l’arrière, par les proches.

La grande Histoire vue sous l’angle de la petite, construite, presque au jour le jour, par une fratrie plongée dans le chaos permanent des obus, des hôpitaux, des patrouilles aériennes, des deuils. D’une correspondance immense,   composée de 3 500 courriers et quelque 300 photographies, l’historien du cinéma Laurent Véray avait bâti en 2014  « la Cicatrice », un documentaire diffusé par France 3 et produit par Cinétévé qui recomposait les tranches de vie de la famille Résal  prise au piège des tranchées et happée par la mécanique infernale d’une guerre européenne devenue mondiale. Autant d’émotions prises sur le vif et saisies dans la plume de Mériem, Salem, Paul, Louis et Younès, cinq frères mobilisés au front duquel partaient les lettres qu’ils s’adressaient les uns aux autres, au fil de leurs déplacements sur les différents théâtres d’opération. Dans cette importante base d’archives, on trouve également des écrits envoyés vers «  l’arrière », à leur sœur Chérifa, infirmière à Bordeaux, et leurs parents Eugène et Julie, le tout enrichi par des documents complémentaires fournis par la Bibliothèque nationale de France, l’ECPAD (Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense) ou encore la BDIC (Bibliothèque de documentation internationale contemporaine).

Plateforme14-18

L’intervention d’Hegyd s’inscrit dans une continuité pédagogique commencée avec « la Cicatrice » et poursuivie avec Plateforme 14-18 où l’ensemble de ces ressources sont numérisées sur un support accessible en ligne : «  Notre travail a consisté à bâtir une interface innovante, très visuelle, qui soit la plus ergonomique et intuitive possible » souligne Emmanuel Maisonneuve, directeur artistique d’Hegyd. De fait, l’outil est construit de telle sorte que le fil de navigation ne s’épuise jamais : à partir de trois entrées (personnages, thèmes et lieux) proposées sur la page d’accueil, l’internaute chemine par étapes dans la richesse documentaire du site internet, rebondissant de sous-chapitres en dossiers sans qu’il soit besoin d’opérer d’incessants retours en arrière.

Plateforme14

L’outil est ouvert au grand public mais possède aussi  et surtout une vocation éducative dont les professeurs de l’enseignement secondaire cerneront vite la pertinence. Cette« lecture » la Grande Guerre à travers le cheminement épistolaire de toute une famille, ne s’arrête pas à l’approche factuelle d’un évènement historique mais favorise un apprentissage qui tient davantage à l’exploration : pour le portail Educsol, qui propose des outils pédagogiques aux enseignants, « l’abondante correspondance mise en ligne, mais également le travail autour de la thématique ‘la guerre, reflet de la modernité’ pourront intéresser l’enseignement des lettres, de l’histoire des arts ou des sciences et techniques ».